Crowdbuiding: Le futur du logement et de la ville

Un « chez soi », c’est bien plus qu’une surface que l’on achète ou que l’on loue, ou même qu’une adresse. Votre chez vous est une part de votre identité, un aspect de vous qui vous définit. C’est donc un lieu ou vous devez VRAIMENT vous sentir chez vous. 

Pourtant, en 2018, alors même que l’on peut personnaliser presque tout ce que l’on achète – des chaussures au téléphone en passant maintenant par votre voiture – l’offre pour votre résidence principale reste terriblement standardisée, ce qui peut causer frustration et déception. On ne fait que choisir des appartements pré-définis, avec une marge de manoeuvre de personnalisation très réduite. C’est nous qui nous adaptons aux appartements, et non l’inverse! 

Avec comme conséquence qu’en France, 72% des acheteurs d’un appartement craignent de ne pas trouver quelque chose qui leur correspondent vraiment.

Pourtant il existe des solutions pour améliorer cette situation : partir des envies et des besoins des habitants. 

Une de ces réflexions qui résulte de ce principe simple est le crowdbuilding : permettre aux futurs propriétaires d’un immeuble neuf d’être profondément – en très en amont – impliqués dans le design de leur appartement. Ainsi des appartements sur-mesure, abordables, durables sont imaginés et construits. 

Produire des logements sur-mesure grâce aux technologies digitales.

La DATA et les outils rendus possibles par l’avènement du digital rendent possibles la mise en oeuvre du crowdbuilding : la DATA va aider à identifier les habitudes des habitants et optimiser l’organisation dealer quartier et de leur ville, et les outils digitaux peuvent les aider dans l’expression de leurs besoins. L’objectif à court terme est d’imaginer et de créer des logements et des villes qui répondent parfaitement aux habitudes et aux attentes des habitants, et ainsi de replacer enfin les habitants au coeur de leur quartier.

Imaginer des logements et des villes durables

La DATA et les outils rendus possibles par l’avènement du digital rendent possibles la mise en oeuvre du crowdbuilding : la DATA va aider à identifier les habitudes des habitants et optimiser l’organisation dealer quartier et de leur ville, et les outils digitaux peuvent les aider dans l’expression de leurs besoins. L’objectif à court terme est d’imaginer et de créer des logements et des villes qui répondent parfaitement aux habitudes et aux attentes des habitants, et ainsi de replacer enfin les habitants au coeur de leur quartier.

Imaginer des logements et des villes durables

Le procédé de crowdbuilding  implique les futurs habitants très en amont de leur projet d’achat. Ils peuvent créer leur propre communauté et ont un attachement émotionnel fort dès le départ avec leur projet immobilier. Ils peuvent facilement s’approprier l’immeuble, ce qui, en conséquence peut permettre facilement la création de lieux de vie communs et d’espaces partagés (potagers, salle de gym, espaces de coworking…)  grâce à l’interaction entre les futurs propriétaires.

De plus, les immeubles ainsi imaginés répondent parfaitement aux attentes de leurs habitants, ce qui a comme conséquence positive de créer des espaces de vis plus agréables et mieux entretenus.

Faciliter l’accès à la propriété

Pour un promoteur, exploiter les méthodes de crowdbuilding signifie diminuer ses risques commerciaux et optimiser ses coûts marketing et ses temps de commercialisation grâce à la co-production digitale que cela permet.  

Ces économies permettent de baisser le prix des appartements, pour ainsi permettre à des clients de pouvoir accéder à la propriété. Le Crowdbuilding pourrait ainsi être une solution efficace pour s’attaquer aux problèmes sociaux créés par l’envol de prix de l’immobilier dans nos grandes villes. 

Le Crowdbuilding pourrait également avoir un impact plus profond sur la manière dont les villes sont imaginées. Il pourrait être la première étape d’initiatives urbaines beaucoup plus larges de crowdsourcing grâce à la réunion de l’application de ces principes à plus grande échelle et de l’utilisation de la DATA, pour ainsi aider les autorités locales à identifier les installations et aménagements urbains qui pourraient être imaginés, et répondre exactement aux besoin de leurs habitants.

Comments

mood_bad
  • No comments yet.
  • chat
    Add a comment